Mais pourquoi se taisent-elles?

Je viens d’apprendre une bien triste nouvelle. Une amie a perdu sa fille 2 jours après l’accouchement. Cette femme a mené une vie dure depuis un peu plus de 2 ans. Son mari que j’ai rencontré une fois, il y a à peu près 5 ans de cela, juste avant leur mariage, semblait si doux et si amoureux. J’étais si ravie pour elle. Mais tout a viré au cauchemar. Il a rencontré une autre et depuis ne rentre presque plus au foyer délaissant sa femme et leur petit garçon de 3 ans. Et pour les rares fois où il rentre, il n’apporte plus d’argent pour la nourriture, le loyer… Il commençait à utiliser des mots forts, à lancer des injures. Lorsque les violences verbales ne lui suffisaient plus; il la battait aussi. 

Je lui ai conseillé de divorcer, de porter plainte mais elle avait peur. Elle avait peur de la société, de sa famille, de son mari qui soit-disant connait des « personnes de haute autorité ». Elle est restée.

J’ai été surprise d’apprendre sa grossesse. J’aurai dû m’en douter; elle s’est fait violer par ce mari indigne. Au bout des mois, elle ne se souciait plus vraiment de ses problèmes conjugaux que son mari rentre ou pas; elle était ravie. Les échographies ont annoncé une petite fille. Très enthousiasmée par la venue de sa fille, elle achetait tout ce qui était rose: un petit pull, le berceau, la cuvette de bain, la sacoche, le biberon… Mais le mari est rentré et l’a battu… Evacuée à l’hôpital, elle a pû accoucher mais hélas, le bébé présentait des problèmes de santé et n’a pas survécu.

Je connais d’autres femmes ayant des histoires similaires avec un mari saoul, violent, adultère… Mais pourquoi se taisent-elles? Jusqu’à quand elles vont tenir?

Et moi face à cela, en tant qu’amie, en tant que femme, que puis-je faire?

Juste un peu avant mon mariage, une amie m’a dit que dans le mariage, il y a des hauts et des bas… beaucoup plus de bas, disait-elle. Mais le mariage est sacré, devant l’autel et tous tes proches, tu lui as promis de rester pour le meilleur et pour le pire, pour la vie. Et maintenant qu’elle a perdu une vie, aurait-elle le droit de renier cette promesse?